Unité et pas uniformité

Valable dans le couple comme dans les groupes, la division cellulaire est toujours une annonce de vie, par la diversité. On ne devrait jamais craindre d’être en désaccord avec quelqu’un, mais rester ouvert et reconnaître que si on a le droit de penser et vivre comme on veut, cela est un dû aussi pour les autres. Il faut savoir marquer son territoire et laisser le leur aux autres.

Le principe est simple : quand un groupe est trop grand il devient impossible à gérer (enfin si on veut respecter la liberté et la créativité des individus bien sûr). Il a donc naturellement tendance à se diviser à travers des tensions, des désaccords, qui seront d’autant plus importants que le groupe est de grande taille. Plutôt que de se braquer il vaut mieux créer un nouveau groupe, avec l’aide du premier. C’est le principe de la vie, la multiplicité et la diversité. Le nombre et la différence. Mais les humains croient que l’union fait la force contre les forces qui cherchent à les saper. Ce qui est vrai en quelque sorte, mais incomplet.