Se fier aux actes ou aux intentions ?

(écrit en collaboration avec un ami)

KL
Je suis en train de prendre conscience de quelque chose qui me semble important : faut-il vraiment juger les gens sur leurs actes où sur leurs intentions ? Si les extraterrestres s’arrêtaient aux actes des humains, ces derniers seraient une espèce en voie de disparition dans l’indifférence généralise. La seule chose qui motive les extraterrestres c’est d’avoir perçu quelque chose dans le cœur de l’humanité qui leur a donné l’espoir que quelque chose était possible. Combien de gens a-t-on vu changer de comportement au bout d’un long moment et arriver à créer l’harmonie entre leurs intentions bienveillantes profondes et leurs mauvaises habitudes ? Je me rends compte de plus en plus souvent que je juge des situations, mais jamais des gens. Si j’ai de l’affection pour quelqu’un, même si cette personne commet des erreurs, si je ne décèle pas de mauvaises intentions, je juge son acte mais pas elle. Ce qui fait que je suis souvent l’avocat du diable, ce que les gens n’apprécient pas trop en général. Tu en penses quoi toi, de cette idée communément partagée, qu’on juge les gens à leurs actes ?

R.ic
Je dirais qu’à moins d’être vraiment télépathe, pour le coup, on ne peut pas se faire une opinion sur autre chose que les actions des gens. Autrement, comment connaître ce qui les anime ? À moins de très bien connaître la personne, ce qui nécessite un rapport assez intime et qui fait qu’on l’apprécie dans son entièreté, ses qualités et ses faiblesses, on est convaincu qu’elle est une bonne personne même si elle n’arrive pas toujours à agir correctement. Ou on « pardonne » ses défauts parce qu’on l’aime, tout simplement.

Après, je ne pense pas personnellement que les actes et les intentions soient en désaccord chez la plupart des gens. Leurs actions et paroles reflètent leurs intentions, à mon sens, mais ces intentions peuvent être, et sont souvent je pense, un mélange révélateur d’un conflit interne, des tendances diverses vers des valeurs morales ou des envies égoïstes, bref, de l’immaturité de cette personne. Immaturité dans le sens où nous devons tous apprendre et dépasser certaines de nos faiblesses, quelle que soit notre origine (terrestre ou pas), ou le nombre d’incarnations derrière nous.

Donc pour moi il est sain de se faire une opinion sur ce que font les gens, ce qui n’empêche pas de mettre leurs actes en perspective avec ce que l’on sait d’eux à un niveau plus intime. Mais si leurs actes nous gênent par leur caractère injuste, égoïste, puéril ou que sais-je, c’est qu’ils le sont et trahissent ceci chez eux.

L’intérêt, l’amitié ou l’amour que l’on peut leur porter peut leur être utile si on veut essayer de les aider à dépasser certains défauts et à ce qu’ils évoluent dans le bon sens, ce qui les amènera à être en paix avec eux-mêmes, leurs conflits internes alors apaisés !