Pourquoi les extraterrestres ne se manifestent pas clairement

Les humains ont été dressés pour être du bétail. L’objectif est de sortir de cet état d’esprit. On dit aux gens d’aller à gauche et ils y vont. On leur dit ensuite d’aller à droite, et il y vont. Alors si on leur dit d’aller vers les extraterrestres, comme une contrainte, ça n’aura aucun effet positif. Ce sera juste une contrainte de plus.

Les extraterrestres ne sont pas venus uniquement pour voir ce qui se passaient sur Terre. Leur présence de longue date montre bien un intérêt important pour la planète en général, et pour l’humain en particulier.

Le but est d’offrir à l’humanité un peu de la maturité des extraterrestres. Mais les humains aussi apportent leur contribution à la vie extraterrestre. Certaines… « curiosités locales » sont très intrigantes !

Le plus important, donc, est de faire en sorte que la découverte de la vie extraterrestre soit le résultat d’une démarche personnelle d’interrogation, de recherche, de remise en question, d’apprentissage de l’autonomie, du discernement et de l’indépendance. Un dévoilement direct, évident, impossible à remettre en question, serait une manière de traiter l’humain une fois de plus comme du bétail.

Des contacts extraterrestres dans le passé ont amenés à des cultes envers les extraterrestres considérés comme des divinités ayant de grands pouvoirs. Mais là n’était pourtant pas le but de leur venue !

C’est pour cela qu’il est important de garder la réalité de la vie extraterrestre dans un climat de doute, afin de susciter une interrogation personnelle qui servira à faire grandir et à évoluer et non à se soumettre passivement une fois de plus.

C’est un peu semblable à un parent, qui fait faire ses devoirs à son enfant. Il lui pose une question alors qu’il connaît la réponse. Mais il ne la donne pas à l’enfant. L’objectif n’est pas de donner les bonnes réponses à l’enfant pour qu’il les apprenne par cœur, ni de montrer à l’enfant sa supériorité parce que « nous, on sait ! », mais de s’engager dans un processus de réflexion qui amène l’enfant à être autonome sur le chemin de la connaissance.

Beaucoup de gens pensent que si on est pas certain qu’il y ait de la vie dans le reste de l’univers, c’est qu’il ne doit pas y en avoir. Mais quand on voit la diversité des espèces vivantes sur Terre, on se demande comment il serait possible qu’il n’y ait pas de vie ailleurs que sur Terre. Quelle présomption et quel orgueil de se croire seul au lieu de se poser les bonnes questions !

L’humanité, dans son ensemble, est semblable à une personne retenue en otage dans une maison, où tous les moyens de communication auraient été neutralisés, fenêtres fermées et portes barricadées. Le preneur d’otage (l’oligarchie au pouvoir) tirerait sur les portes et les fenêtres au moindre signe d’activité extérieure. Et lorsque l’otage lui demande ce qui se passe il répond « rien, occupe toi de tes affaires ». Ce n’est pas pour autant qu’il n’y a personne dehors et qu’il faut se croire seul au monde ! Les témoignages de rencontres extraterrestres se comptent par millions aujourd’hui, et ce depuis la plus haute Antiquité. Quand on cherche, on trouve, encore faut-il mettre de côté ses œillères.