Métaphysique extraterrestre

La formation de l’énergie vitale (esprit)

Au début (de notre niveau de conscience), il y a le monde physique, qui contient de l’énergie. La vie cellulaire est pour ainsi dire programmée et auto-évolutive. Ensuite l’agglomération des cellules forme les corps. Les corps développent l’intelligence à travers la vie animale. L’intelligence donne une forme et amplifie l’énergie vitale déjà présente, qui s’agglomère et devient plus consistante. D’incarnation en incarnation, l’être vivant développe ses capacités ainsi que sa compréhension de la vie et de l’univers qui l’entoure.

Un humain était autrefois un animal. Tous les animaux ne deviennent pas des humains dans leur prochaine vie, mais seulement les espèces plus évoluées le peuvent. À l’inverse, un humain ne se réincarne jamais dans un animal. Il y a toujours croissance. Il peut y avoir blocage de l’évolution, mais pas un arrêt total, ni une involution.

Tout au long de ce parcours de vie à travers les incarnations successives, l’énergie vitale prend forme et se consolide, devenant de plus en plus autonome et complexe, jusqu’à s’affranchir du besoin d’un support corporel qui le limiterait (puisque c’est le propre de la nature physique d’être limitée).

Nous ne considérons pas que l’esprit ait toujours été éternel, dans le sens de « sans naissance », car nous ne voyons pas comment il serait possible dans ce cas, ni pourquoi il serait nécessaire, d’évoluer et de grandir. Il y a donc naissance d’un esprit devenu immortel mais n’ayant pas toujours existé.

La mort

La mort n’existe pas. Les extraterrestres évolués en ont bien conscience et ne ressentent de la tristesse face à la mort qu’à cause du manque de la présence de l’autre, surtout si la mort est arrivée brutalement. La mort naturelle est plus facile à supporter, quand on peut s’y préparer.

En soit, la mort n’est pas vue comme quelque chose de dramatique, comme c’est le cas parmi les humains. Si l’esprit est immortel, parce que non physique et donc intemporel, ce n’est pas le cas du corps, qui a besoin de se renouveler. De plus, le fait de recommencer une nouvelle vie permet de prendre à chaque fois un nouveau départ. Si on a été un assassin durant une vie, c’est une bonne chose d’avoir une chance de tourner la page.
Durant la mort, l’énergie vitale agglomérée ne doit pas rester trop longtemps sans s’incarner au risque de se désagréger. Mais plus elle se consolide, plus elle peut rester longtemps entre deux incarnations. C’est pour cela que beaucoup de gens croient avoir été des extraterrestres dans d’autres vies, mais sont incapables d’approfondir cette question, leurs souvenirs se résumant à avoir été « une sphère lumineuse bleue » (pour la plupart) provenant généralement des Pléiades ou d’Orion, ce qui montre bien la forte influence de la culture populaire sur ce genre de conviction. Avec le temps, leur vision des choses ne s’améliore pas, ne grandit pas et ils ne peuvent pas fournir plus d’information sur leur origine.

La souffrance

La souffrance est un signal qui nous est envoyé pour nous signaler un problème à traiter. Vouloir supprimer la souffrance c’est comme prendre un anti-douleur sans soigner la plaie ou couper l’alarme sans éteindre l’incendie.

Il ne s’agit pas d’accepter et supporter stoïquement toute forme de douleur, mais simplement d’augmenter ses capacités à tolérer la souffrance, en l’acceptant jusqu’à un certain seuil comme faisant partie de la vie, en se contentant de traiter les douleurs les plus insupportables qui perturbent le fonctionnement cérébral.

Le développement spirituel

De la même manière que dans l’espace il n’existe ni haut ni bas (sauf relativement à un observateur), il n’existe pas non plus d’échelle de valeur concernant le degré d’avancement spirituel. Les êtres de niveau 4 ne sont pas supérieurs à ceux de niveau 3, ils sont juste plus avancés. Il ne s’agit pas d’un point de vue vertical (plus grand / plus petit) mais horizontal, comme si une personne avait parcouru plus de chemin qu’une autre. il y en a donc qui sont plus avancés que d’autres, mais pas supérieurs.
L’évolution est une obligation naturelle. C’est dans l’ordre des choses, qu’on le veuille ou non, qu’on le comprenne ou pas, c’est ainsi.

« Dieu »

Tous les extraterrestres évolués s’accordent à dire qu’il existe une intelligence à l’origine de la création de l’univers (au sens très large du terme).

On ne connaît pas la nature du « divin créateur ». Tout comme les humains, nous avons du mal à comprendre comment le divin pourrait ne pas avoir d’origine. Nous sommes aussi prisonnier de nos propres considérations sur la vie, basée sur notre expérience du monde physique. Plusieurs noms peuvent lui être donnés : Dieu, le Créateur, La Source, le Grand Esprit. Mais là n’est pas l’important.

Le Créateur se manifeste à travers ses créations, qui interagissent entre elles de façon libre. Nous sommes tous en quelque sorte ses mains.

Il y a un plan général à suivre, mais comme des acteurs sur une scène de théâtre qui sont contraints de suivre un scénario mais d’interpréter leur rôle selon leur talent, nous devons suivre notre plan de vie mais en ayant tout de même le libre arbitre, qui nous permet de laisser libre cours à notre interprétation, nous donnant une certaine liberté d’agir dans la limite de ce cadre.

Le bien et le mal

Les deux sont nécessaires à l’expérience de vie des êtres conscients. On ne pourra jamais complètement abolir le mal. Il sera toujours présent quelque part, parce que nécessaire à d’autres, moins évolués. Le mal n’est que l’expression de vie des esprits peu évolués, appelés à expérimenter la volonté pour évoluer et donc, il sera toujours présents quelque part dans l’univers.
Il existe des mondes où l’équilibre entre le bien et le mal est si parfaitement maîtrisé qu’ils ont donné naissance au concept de « Paradis », véhiculé dans la culture humaine à travers diverses religions.

Le temps

Le temps n’existe pas. On peut constater un enchaînement successif d’événements, mais passé présent et futur n’existe pas en soi, et la plupart des extraterrestres évolués utilisent la notion de temps en ayant bien conscience que les trois ne font qu’un. Un extraterrestres voit un humain comme il sera, pas comme il est et encore moins comme il a été, même s’il sait aussi tenir compte de cette information.

Beaucoup d’extraterrestres vivent beaucoup plus longtemps que les humains. De ce fait, 80 ans sont l’équivalent chez moi d’un temps de maturation d’un enfant pour devenir adulte. Par conséquent, quand un message extraterrestre est donné à une personne en disant que « bientôt » il va se passer quelque chose, ce « bientôt » peut durer 5 ou 10 ans ! Je dis cela car j’ai souvent remarqué cette confusion parmi les humains qui attendent quelque chose prochainement et sont souvent déçu qu’il ne se passe rien.

L’espace et la notion de distance

80 années-lumière, c’est une proximité ! Tali mettrait une vingtaine de minutes pour venir me voir physiquement et encore, c’est davantage l’embarquement et la logistique qui prendrait du temps que le voyage en lui-même. Un système à 4 années-lumière c’est un voisin encore plus proche.

La télépathie fait que les gens qui sont proches (intérieurement) ont aussi la sensation d’être proches physiquement. Je ne ressens plus de manque vis-à-vis de Tali depuis que j’ai pris conscience de qui je suis et de ma nature d’origine, et elle n’en a jamais ressenti à mon sujet. Nous sommes très proches par la pensée et nous ne ressentons donc pas l’éloignement.
Voici quelques distances d’étoiles d’où proviennent des extraterrestres qui travaillent actuellement avec la Terre et qui sont considérés comme des voisins :

  • Regulus : 77,5 al

  • Delta Eridani : 29,4 al

  • Altaïr : 17 al

  • Zeta Reticuli : 39 al