Les étapes à franchir

Pour faire simple, les prochaines étapes à franchir pour l’humanité sont :

– briser les barrières de l’anthropocentrisme, qui font que l’homme pense être LA créature de Dieu (même indirectement pour les incroyants), la plus supérieure dans l’univers, et qui le pousse à croire en cette absurdité qu’il est seul dans l’univers infini

– arrêter de penser en terme de préservation de l’espèce (esprit primitif de l’instinct de survie qui met au dessus de tout le fait d’avoir un toit, de quoi se nourrir et de quoi se reproduire) et en venir à l’élaboration d’une société où ces questions, certes essentielles, soient organisées de telle sorte qu’on ait plus à y penser quotidiennement. Ici, le partage et le renoncement à une grande partie de la notion de propriété privée seront nécessaires (ce qui n’empêche pas d’avoir certains bien propres, pour des raisons pratiques ou sentimentales, comme un souvenir par exemple)

– affronter courageusement, méthodiquement, et raisonnablement, les peurs les plus profondes, pas à pas, en arrêtant de se cacher derrière des chimères (certains concepts scientifiques) ou de fausses croyances (plus ou moins directement issues des religions traditionnelles). Faire preuve de curiosité plus que d’instinct de préservation, ce qui amène au savoir, qui combat l’ignorance et qui permet d’avoir une vision des choses davantage conforme à la réalité

– il n’y aura pas de secours extérieurs, à proprement parler. Le pas à franchir pour que l’humanité soit sauvée d’elle-même est un pas à franchir par elle-même, sinon les humains continueront à être des enfants. Les extraterrestres offrent soutien et conseils, pour le bien ou pour le mal selon leur orientation, mais ce sont les humains qui agissent

L’ignorance et la peur sont les deux principales ennemies, mais la peur est la racine de presque tous les problèmes.