Les contacts dans les rêves

Le contact à travers les rêves est très important dans les traditions chamaniques. Fortement négligé dans les sociétés occidentales, il n’en demeure pas moins parfois une porte d’accès vers d’autres mondes. Il faut faire attention toutefois à ne pas tout prendre au pied de la lettre, c’est-à-dire que tout ce qu’on voit en rêve est perçu sous forme symbolique, qu’il faudra savoir décrypter à l’état de veille. Le plus important est de trouver les repères symboliques et les structures schématiques, qui sont souvent récurrents dans les rêves qui sont des contacts extraterrestres, afin de pouvoir rendre conscient ce qui est inconscient. La question qu’il faut alors se poser est : qu’est-ce que ça m’évoque ? Car bien qu’il puisse y avoir un fond commun de repères issus de la culture, la compréhension personnelle reste le facteur le plus important. C’est le même principe que ce qui est utilisé en psychanalyse dans l’analyse des rêves.

Il ne faut pas oublier non plus que tous les rêves ne sont pas importants. Certains sont anodins et dépendent directement de notre quotidien et de la réflexion qu’entame notre cerveau durant le sommeil. Mais c’est aussi une porte d’accès télépathique sollicitée par les extraterrestres pour parler avec nous. C’est donc la sensation au réveil qui nous indiquera si un rêve peut être intéressant à analyser ou pas.

Liste des éléments du rêve qui, pour moi, révèlent un contact

L’endroit : :
(la référence au milieu médical est souvent utilisée)

  • les fauteuils de dentiste

  • les tables d’opération

  • les blocs opératoires

  • ou une simple table mais sans chaise

L’architecture :

  • un endroit très épuré

  • une salle ronde

  • une salle lumineuse

  • la présence d’une table, ou même d’un autel religieux, est très significative (toujours une table sans chaise), parfois un lit sur lequel on est allongé.

Les personnages :

  • du personnel médical : des médecins, des infirmières, des gens en blouse blanche

  • des êtres grands et très fins, difficiles à distinguer dans le détail

  • des militaires dans certains cas

  • des personnes qui semblent humaines, mais qui ont une grande taille (une femme de 2 mètres dans un de mes rêves) ou une petite taille (comme « mon petit docteur » dans un autre rêve) de 1,30 m ou moins. On peut réaliser au réveil que leur taille est étrange en prenant comme critère de référence sa propre taille (si on lève la tête ou qu’on la baisse pour les regarder dans les yeux) mais aussi les objets alentours quand il y en a dans le rêve.

Les situations :

  • les chutes depuis le ciel

  • l’élévation vers le ciel

  • impression de planer, de flotter dans l’air

Le ressenti joue aussi un rôle important. Si on est très ouvert sur la nature bienveillante des extraterrestres, on pourra ressentir une impression de réconfort, de plaisir. Mais il peut aussi arriver parfois qu’on ressente une certaine frayeur face à l’inconnu, une inquiétude face à l’incompréhension, surtout au début dans certains cas où l’on croit que notre intégrité physique peut être menacée (dans les cas de surveillance médicale par exemples). Beaucoup de « victimes » d’abductions avec examens médicaux ont fini par reconnaître, après une analyse à froid de ce qui leur est arrivé, qu’il y avait eu plus de peur que de mal. Cela est du au fait que lors des abductions, on se trouve dans un état second, ou rêve et réalité se mêlent, où l’angoisse de l’inconnu va tordre notre perception de la réalité au point de nous laisser croire des choses qui ne sont pas exactes. On voit donc ce qu’on veut bien voir, ce qu’on peut accepter de voir (culturellement) ou ce qu’on a peur de voir.

Il en va de même pour le contact au travers du rêve ou lors des méditations. Il faut savoir faire preuve de recul dans notre analyse de ce qui se passe dans ces moments là pour interpréter ce que l’on perçoit, en allant au fond des choses, sans s’arrêter à leur aspect superficiel.

En dernier lieu, je tiens à préciser qu’on ne peut jamais être sûr à 100% qu’on a bien vécu un contact extraterrestre lors d’un rêve. Lorsque je fais un rêve, qui réuni toutes les caractéristiques citées plus haut (environnement, personnes présentes, situations, ressenti durant le rêve et au réveil, etc.), je peux avoir la conviction qu’il s’est passé quelque chose, mais je garde toujours en tête que je peux tout aussi bien me tromper et qu’il ne faudra pas défendre cette position coûte que coûte.

Quelques exemples de rêves d’approche extraterrestre (les éléments importants sont en gras)

Rêve d’aide médicale en Amérique du Sud

Je rêve que j’étais avec des personnes que je connaissais (dans le rêve uniquement), nous étions proche d’une ville, peut-être au bord d’un fleuve et il faisait jour. Je suis allé sur une structure, avec une autre personne il me semble, structure qui ressemblait à une plate-forme, qui s’est mise à monter, un peu comme un ascenseur. Je pensais que ça allait jusqu’en haut d’un immeuble, mais c’est monté encore bien plus haut, on peut dire jusqu’au niveau des nuages et ça m’a mis mal à l’aise parce que j’ai peur des hauteurs.

Nous sommes alors arrivés dans un bâtiment [bâtiment haut dans le ciel] qui semblait entièrement fait de bois. Je me souviens qu’il y avait un balcon qui faisait tout le tour du bâtiment, il y avait une vue très dégagée et je me suis bien gardé de regarder en bas.

Je ne sais pas si ces deux rêves sont liés mais après j’ai rêvé d’un cabinet médical, qui n’avait aucune ouverture sur l’extérieur (pas de porte apparente, ou bien j’en étais trop éloigné, pas de fenêtre non plus), où j’accueillais des femmes qui apportaient leur bébé. C’était toutes des femmes jeunes, sud américaines semble-t-il (assez typées en tout cas), habillées avec des petites robes blanches, et leur bébé était très jeune. Pendant que la doctoresse en auscultait un, je me souviens en avoir tenu un qui aurait pu être en couveuse tellement il était petit. Il était presque nu et n’avait qu’une couche qui avait débordé, je voulais le nettoyer mais je n’avais pas de couche, et sa maman s’excusait de ne plus en avoir non plus. Je me suis réveillé en pensant à la façon de résoudre ce problème.

J’ai commencé mon « travail » dans le couloir, aux murs gris [couleur des murs similaire à certaines descriptions d’abductions]. Je me souviens d’au moins deux femmes avec un bébé chacune. J’ai amené la première à la femme médecin, [thème médical récurent] en blouse blanche, type caucasienne, rien de particulier à signaler. Si je devais la décrire je dirais qu’elle ressemble un peu à l’actrice Connie Nielsen (pour donner un aspect général), avec les cheveux attachés, en chignon. Le cabinet n’avait rien de particulier. Elle a reçu la première maman et s’est occupée du bébé. Scène médicale assez classique. Je n’ai pas regardé en face la femme médecin, elle ne m’a pas adressé la parole non plus. On savait ce qu’on avait à faire et on le faisait. Ensuite je suis allé voir la deuxième maman, et c’est là que j’ai géré le problème du bébé qui avait besoin d’être changé, avant de finir par me réveiller vers 7h00 du matin.

Rêve de D. (une amie)

Elle me dit avoir rêvé être dans un espace circulaire lumineux, sur des sortes de sièges de dentistes, qui faisaient un effet d’apesanteur. Il y avait une autre personne avec elle qui voulait avoir le même siège pour chez lui et je crois me souvenir qu’elle m’a dit qu’il y avait des êtres autour, mais sans plus de précision.

À noter qu’elle ne fait pas du tout le lien avec les extraterrestres, de façon très spontanée, quand je commence à lui poser des questions sur ce rêve. Elle a aussi une peur viscérale des objets pointus dirigés vers elle, surtout vers les yeux, sans avoir d’explication logique à fournir sur l’origine de cette phobie.

Autre expérience lors du sommeil

J’ai peu dormi, je me suis réveillé tôt, j’ai rêvé que je jouais à Minecraft, que j’étais en Nether (un monde d’aspect assez sinistre du jeu) et qu’il y avait des créatures (de ce jeu) autour de moi, sans que j’ai d’inquiétude particulière.

En me réveillant, j’ai entendu dans mon nez comme le bruit d’un déchirement de papier ou de tissus, assez lent, de droite à gauche, ce qui m’a vite fait émerger de mon sommeil. Je n’ai rien senti. C’est la première fois de ma vie que j’entends ce bruit. C’est peut-être un bruit venant d’un drap, mais je ne bougeais pas et je l’entendais vraiment à l’intérieur de moi. Je ne trouve pas d’explication logique à ce bruit. Ce qui est intéressant, c’est que dans le même temps, j’ai eu une idée/image qui m’est venue de façon fugace. Je voyais dans ma tête comme si j’étais en train de me réveiller d’un rêve mais dans un endroit très blanc et assez lumineux, sans voir personne, comme si ma conscience de la réalité me revenait mais de façon plus claire que ce que je vis dans le quotidien, comme si je revenais à moi, mais pour de vrai cette fois, dans un environnement plus familier, plus rassurant. C’était comme si je devais faire un effort pour me réveiller et ne pas retomber dans un réveil banal, comme une porte de sortie discrète entre le sommeil et l’état de veille.

L’idée de sauter d’un train avant qu’il n’atteigne le quai est assez parlante pour décrire ce que j’ai vu/senti. Le fait que ça soit fugace, après une nuit un peu particulière dont les rêves pourraient facilement être interprétés, et surtout le fait que ça soit spontané, comme toutes les communications télépathiques, m’indiquent que c’est probablement un souvenir de contact extraterrestre.

Il y avait là une notion d’effort pour déchirer un voile et aborder les choses différemment, de façon plus claire, un peu comme sortir d’un cocon. C’était aussi un effort de volonté et de concentration.

Plusieurs images me viennent à l’esprit :

  • l’image de Neo qui se réveille dans la gélatine avec des branchement partout dans Matrix

  • l’idée de naissance, d’accouchement, se cache un peu derrière aussi

  • l’idée de rentrer chez soi

  • l’idée d’être pris sous la glace et de suffoquer, et de trouver d’un coup une brisure dans la glace qui permet de sortir la tête de l’eau

  • un voile qui se déchire pour laisser paraître la réalité des choses

En ce qui concerne les rêves, je jouais à Minecraft, ce que je ne fais jamais et en dehors de ça je ne jouais pas beaucoup durant la période entourant cet événement, mais je rêvais quand même (presque) toutes les nuits que j’étais en train de jouer, comme si c’était une façade pour mon esprit pour analyser des choses, car je sentais bien que j’étais très actif mentalement, que je cherchais des solutions. Là, je jouais à Minecraft, et je me souviens avoir utilisé un portail pour aller dans le Nether. Il y avait un Enderman (qui ressemble à un grand extraterrestres comme un grand Gris) et des zombis, mais je me souviens que je voulais voir l’Enderman.

Un dernier conseil pour finir :

Il vaut mieux noter tous nos rêves, en détail, avec les heures, ce qu’on a fait la veille (si on trouve un lien entre les deux), les sensations ressenties, les liens qu’on peut faire sans trop chercher (les premières choses qui viennent à l’esprit sont les plus intéressantes, le reste n’est que du mental), noter même les rêves dont on doute de l’intérêt qu’ils peuvent avoir, car on les oublie vite, ou on les déforme, et en les relisant quelques années plus tard, on peut y trouver un certain intérêt… ou pas.