Le lien avec la Source

Le monde physique est une émanation du monde spirituel. C’est une règle absolue. Rien de spirituel, ou peut-être certaines formes spirituelles de très haut niveau existant dans un but bien précis, n’est crée directement avec une nature spirituelle. « La Source », ou « le Créateur », ou quelque autre nom qu’on lui donne, se manifeste toujours par la réalité physique (si du moins on vit soi-même dans une réalité physique). Autrement, cette réalité n’aurait pas lieu d’être. C’est une extension de la Source.

Même s’il est donné à quelques rares personnes de pouvoir percevoir la Source, il n’est pas possible d’être en lien avec elle directement. Ce n’est pas dans l’ordre des choses voulu par le Créateur lui-même. Ainsi, nous évoluons tous vers la Source, au gré de nos apprentissages, sous la direction générale de la Source, mais par l’intermédiaire de ses manifestations : les autres qui sont plus expérimentés.

Les guides ne sont autres que ceux qui ont cheminé avant nous. Mais comment est-ce possible si nous sommes tous éternels, depuis toujours et pour toujours ? Tout simplement parce que nous n’existons pas depuis toujours. Nous avons eu notre premier jour, au sein de la matière de laquelle nous avons émergé. Nous faisons parti de la Source, mais nous ne sommes pas la Source. Sinon, comment expliquer que les uns soient à une évolution de niveau 3 et d’autres de niveau 7 ? Ça n’aurait pas de sens !

C’est la mission de chacun d’entre nous d’enseigner à l’autre ce qu’il a appris au cours de sa longue expérience de vie. Nous devons tous être les enseignants et les élèves les uns des autres, même si parallèlement à cela, un enseignement plus suivi a lieu à travers une prise en charge plus personnelle, chaque être évoluant en compagnie d’un autre, plus évolué que lui, généralement d’un niveau au dessus (principe des guides, ou « anges gardiens »).

La Source nous crée loin d’elle, dans sa manifestation la plus éloignée, le monde physique. Au sein de la matière, nous prenons forme, nous grandissons et nous nous affermissons, jusqu’à être capables de nous dégager de la matière. Au travers de cette odyssée, nous avons l’occasion de pleinement prendre conscience de ce qu’elle est réellement, sous toutes ses facettes. Mais sans pleine conscience de la nature spirituelle de l’univers, impossible d’être désincarné. Il faut un support d’apprentissage, le monde physique, et pour y vivre, un corps.
Il n’y a donc pas d’humains désincarnés qui enseignent des humains incarnés en dehors du laps de temps où ils sont morts, c’est-à-dire, pour les plus avancés d’entre eux, quelques siècles au maximum. Parce que pour être désincarné il faut être d’un niveau très avancé (niveau 5 selon notre classification) et qu’aucun humain ne dépasse la fin de niveau 3.

Les gens qui disent être en contact avec des guides spirituels invisibles qui n’ont pas de corps sont soit leurrés par des êtres malveillants, (ce qui finit par se voir dans leurs actes et les conséquences néfastes de leur relation à eux), soit tout simplement protégés par des extraterrestres dont la forme physique pourrait choquer un être humain. Mais il s’agit dans tous les cas d’êtres physiques ou semi-physiques, en aucun cas d’esprits désincarnés de façon définitive.

Pour bien comprendre ce principe, il suffit de comparer ce principe à des verres empilés les uns sur les autres dans lesquels on verse un liquide. Ceux tout en bas reçoivent le liquide du verre situé juste au dessus, qui le reçoit lui-même du verre au-dessus, etc. L’image n’est pas parfaite, car elle pourrait sous-entendre un fonctionnement pyramidale avec une échelle de valeur de type « supérieur/inférieur », ce qui n’est pas du tout le cas. Mais elle est sans doute plus parlante que l’exemple d’un système électrique branché sur la source et retournant à la source, se transférant en série par divers relais.