La vie sur Terre

Les livres de science expliquent plutôt bien, dans l’ensemble, la formation de la Terre. Les scientifiques ont découvert que ce sont des météorites qui se sont écrasées sur terre, il y a 4 milliards d’années, qui ont apporté la vie grâce aux particules d’eau qu’elles portaient, puis les matières organiques. Il va de soit que ce n’était pas là un hasard, mais bien l’intention d’espèce très évoluées de transmettre la vie sur terre.

La Terre est, pour une majorité bienveillante d’extraterrestres, une sorte de jardin d’expérimentation scientifique, du moins en partie. La vie grouille sur cette planète comme nulle part ailleurs. Il y a toutes sortes d’espèces très différentes, bien plus qu’ailleurs, dont bon nombre sont le fruit de l’imagination débordante d’espèces intelligentes très évoluées. Il y a aussi toutes sortes de climats, toutes sortes de milieux de vies, qui donnent l’occasion de recherches sur la génétique et le développement des espèces vivantes, de façon discrète, pour ne pas trop perturber l’équilibre développemental humain. Ces tests ont toujours un but positif d’amélioration, il ne s’agit en rien d’ajouter des ailes aux humains pour voir s’ils vont se mettre à voler. Les objectifs extraterrestres sont toujours positifs et durables. Si un groupe a une autre intention il est entravé dans ses activités jusqu’à ce qu’il cesse. Les tests ne sont d’ailleurs pas la principale activité car l’observation du cours naturel de la vie terrestre est prédominant.

L’évolution de l’homme a régulièrement été marquée par les activités extraterrestres, sans vraiment laisser d’indices visibles. Il y a le développement naturel, bien sûr, mais il peut arriver à certaines époques qu’il y ait un petit coup de pousse. Par exemple, actuellement, il y a une augmentation significative, même si les gouvernements cherchent à revoir les chiffres à la baisse, du nombre d’autistes et de surdoués. Ils ont des caractéristiques similaires aux extraterrestres, comme la pensée en image par exemple, qui ouvre la voie à la télépathie, un mode de communication beaucoup plus efficace que le langage verbal.
Ces interventions génétiques ne sont pas récentes. Déjà, les hommes de la préhistoire, pour passer de l’homme de Neandertal à l’Homo Sapiens, ont subi des modifications génétiques importantes. Les premiers hommes étaient des hybrides, un mélange de grands singes, qui avaient une forme humanoïde (qui se trouve être parmi les formes idéales pour le développement de l’intelligence), auxquels ont été introduits divers gènes modifiés selon des gènes extraterrestres pour y ajouter une intelligence accrue et donc une conscience plus évoluée.

Il est triste de voir qu’au niveau actuel de l’évolution humaine, tout se fait encore dans la violence de la confrontation, de la lutte pour la survie, comme dans le monde animal. Il est temps de voir enfin l’être humain accéder à un niveau de conscience plus avancé, depuis longtemps préparé, pour qu’il puisse percevoir à quel point il est plus utile de voir la vie comme une collaboration entre espèces plutôt que comme une concurrence. Mais il faudra encore un peu de temps pour cela.

Il existait autrefois de petites colonies extraterrestres sur Terre. Comme cela se fait partout dans l’univers, les plus avancés soutenant ceux qui le sont moins, le suivi extraterrestre de l’humanité a donc toujours existé, mais il était davantage marqué dans des périodes plus reculées, jusqu’à un certain stade de développement de la conscience humaine, où il a fallu enlever à l’homme ce qui commençait à devenir pour lui un objet de culte et de mysticisme. L’humain devait comprendre qu’il pouvait se débrouiller seul, qu’il ne devait pas s’écrouler sur la « béquille » extraterrestre qui aurait pu lui faciliter la vie. Il faut se faire les dents, toutes les espèces évoluées sont passées par là !

Mais comme chacun sait, l’être humain est capable du pire comme du meilleur, et il n’est aucunement besoin des reptiliens ou autres extraterrestres malveillants pour les faire souffrir : les humains sont capables de s’infliger à eux-mêmes des choses monstrueuses. Il est vrai que certaines espèces non-terrestres sont venu profiter des faiblesses humaines jusque dans un passé récent, mais ils n’ont fait qu’enfoncer des portes ouvertes. Ils s’amusent au détriment des humains, comme les contes anciens et les légendes d’autrefois le racontent très bien. Mais dans l’ensemble, la grande majorité des extraterrestres a un profond respect pour l’être humain, qui est perçu tel qu’il sera, dans une vision hors du temps, qui affranchit des limites du passé et du présent.

On entend dire parfois que la Terre est une « planète école ». C’est vrai dans un certain sens. Mais je trouve que le terme est un peu imprécis et ne reflète pas la réalité. La Terre porte une espèce intelligente en gestation, qui apprend à comprendre la vie à travers son expérience. Les humains sont en formation pour développer leur discernement et choisir leur orientation spirituelle (altruiste ou égoïste). Donc oui c’est une planète école, mais pas dans le sens où tous les êtres de l’univers pourraient venir y suivre une formation de développement intérieur. La Terre est l’école des humains, pas de toute la galaxie, même si parallèlement à cela, elle est un objet d’étude passionnant pour bon nombre d’espèce de l’univers et que beaucoup d’extraterrestres viennent y servir durant une courte période, ce qui est très formateur pour eux aussi.

Le destin de la Terre est de porter en son sein une espèce pacifique, les humains spirituellement évolués. Ce choix n’a pas été fait à l’avance, c’est une tendance générale et majoritaire qui est née au fil des siècles. La Terre aurait tout aussi bien pu devenir une planète de dictature mondiale, comme l’oligarchie tente encore de l’imposer aujourd’hui.