Comme un bébé dans le ventre de sa mère

L’humanité est semblable à un bébé dans le ventre de sa mère. Il va bientôt sortir, car il est arrivé à terme. Mais il ne le sait pas encore. Et s’il sent bien que quelque chose va changer, il ne sait pas exactement quoi, il n’a pas conscience que beaucoup de gens, qu’il ne peut pas voir pour l’instant, pas même imaginer (c’est quoi « les gens » pour un bébé ?), sont en dehors de son petit monde pour organiser et faciliter pour le mieux son arrivée. Le but : l’accueillir parmi eux, qu’il soit leur égal, un jour lointain.

Il en est de même pour l’humanité, qui est destinée à partager son existence avec d’autres espèces évoluées dans la galaxie, d’égal à égal, en entretenant des rapports étroits avec elles, en partageant combats, activités, cultures et ressources. Et qui sait, peut-être qu’un jour, cette humanité là, qui n’a pas encore conscience du monde extérieur pour l’instant, participera elle aussi à la mise au monde d’autres civilisations émergentes !

Mais tout ça, pour l’humain lambda sur Terre aujourd’hui, c’est à peine imaginable.